itneuro
itneuro





Offre n°353 : Doctorant (H/F) en neurosciences/neuroendocrinologie


< Retour à la liste

  • Type d'offre : CDD doctorant / contrat doctoral
  • Ville : Montpellier (France)
  • Statut : Recrutement en cours
Date d'arrivée à l'ITMO : Samedi 15 Juin 2019

Doctorant (H/F) en neurosciences/neuroendocrinologie

Pour postuler : https://emploi.cnrs.fr/Offres/Doctorant/UMR5203-PATMOL-001/Default.aspx

 

Assurez-vous que votre profil candidat soit correctement renseigné avant de postuler. Les informations de votre profil complètent celles associées à chaque candidature. Afin d’augmenter votre visibilité sur notre Portail Emploi et ainsi permettre aux recruteurs de consulter votre profil candidat, vous avez la possibilité de déposer votre CV dans notre CVThèque en un clic !

 

Informations générales

 

Référence : UMR5203-PATMOL-001
Lieu de travail : MONTPELLIER
Date de publication : lundi 17 juin 2019
Nom du responsable scientifique : Patrice MOLLARD
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 1 octobre 2019
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 ¤ brut mensuel

 

Description du sujet de thèse

Contrat CNRS de 3 ans de doctorant dans l'Institut de Génomique Fonctionnelle (IGF) (équipe P MOLLARD, refs 1&2) et ce dans le cadre du programme de collaboration entre le CNRS et le Weizmann Institute of Sciences (Israel, G. Levkowitz lab, refs 3&4).
Nous recherchons un/une doctorant(e) pour explorer le dialogue entre le cerveau et le milieu intérieur sur la base d'une étude in vivo de la libération de vasopressine neuro-hypophysaire dans des modèles murins. Le/la doctorant(e) bénéficiera de l'environnement scientifique et des techniques avancées présentes à l'IGF (e.g. l'expertise de l'équipe B Mouillac sur la structure et fonction des récepteurs de la vasopressine) et effectuera des missions courtes dans le Weizmann Institute où le laboratoire de G. Levkowitz étudie le contrôle de la sécrétion de vasopressine dans des modèles de poisson zèbre. Pour mener à bien son projet, le/la doctorant(e) emploiera un ensemble de techniques (imagerie cellulaire in vivo dans des modèles de souris éveillées), des outils (e.g. manipulation optogénétique de péricytes contractiles (régulation du flux sanguin), design et utilisation d'un nouveau détecteur de sécrétion de vasopressine in vivo) et des modèles animaux (e.g. modèles de souris Cre-dépendantes, souris floxées pour GCAMP6f/ChR2).

 

References

1. Romano, N., Guillou, A., Hodson, D. J., Martin, A. O., and Mollard, P. (2017) Multiple scale neuroendocrine signals connect brain and pituitary hormone rhythms. PNAS 114, 2379-2382 *Highlighted in http://www.cnrs.fr/insb/recherche/parutions/articles2017/p-mollard.html
2. Le Tissier P, Campos P, Lafont C, Romanò N, Hodson DJ, Mollard P. An updated view of hypothalamic-vascular-pituitary unit function and plasticity. Nat Rev Endocrinol. 2017
3. Anbalagan S, Gordon L, Blechman J, Matsuoka R, Rajamannar P, Wircer E, Biran J, Reuveny A, Leshkowitz D, Stainier D.Y.R, Levkowitz G. (2018). Pituicyte cues regulate the development of permeable neuro-vascular interfaces. Developmental Cell 47, 711–726.
"Featured Article" in Dev. Cell's December 17th issue * Highlighted in a Dev. Cell Preview by Thomas, J.L. and Eichmann, A. (2018). To BBB or Not to BBB. Developmental Cell 47, 689-691.

4. Wircer E., J. Blechmann, N. Borodovsky, M. Tsoory, A.R. Nunes, R.F. Oliveira and G. Levkowitz. (2017). Homeodomain protein Otp affects developmental neuropeptide switching in oxytocin neurons associated with a long-term effect on social behavior. eLife e22170. DOI: http://dx.doi.org/10.7554/eLife.22170

 

Contexte de travail

L'IGF est internationalement reconnu dans le domaine des communications cellulaires et des mécanismes de signalisation cellulaire dans des conditions physiologiques et pathologiques. La recherche à l'IGF couvre un large spectre de disciplines biologiques allant des neurosciences aux recherches en neuroendocrinologie, cardiologie, pharmacologie et de biologie du cancer. Une grande force de l'IGF réside en ses plateformes technologiques de très haut niveau (génomique, protéomique, pharmacologie…) et dont certaines ont des compétences uniques comme en imagerie cellulaire in vivo. Il offre aussi un accès à des animaleries (souris, rat, poisson, drosophiles) adossée à une structure d'exploration fonctionnelle.

 

Contraintes et risques

La thèse sera rattachée à l'école doctorale CBS2 de Montpellier.
Des missions de courte durée (1-2 semaines par an) sont prévues dans le Weizmann Institute en Israël.

Pour postuler : https://emploi.cnrs.fr/Offres/Doctorant/UMR5203-PATMOL-001/Default.aspx

Contact


Site par ID-Alizés