itneuro
itneuro





Post-doctorant : Thérapies Digitales Assistées par l'Intelligence Artificielle


< Retour à la liste

  • Type d'offre : CDD 24 mois
  • Ville : Lyon (France)
  • Statut : Recrutement en cours
Date d'arrivée à l'ITMO : Lundi 08 Juin 2020
Intitulé : Post-doctorat (thérapies digitales assistées par l'intelligence artificielle)   Nom des encadrants et leur grade Hanna Chainay (Laboratoire EMC) hanna.chainay@univ-lyon2.fr et Gerard Bailly (GIPSA lab) gerard.bailly@grenoble-inp.fr
Date de fin de publication 01/12/2020 Type de contrat CDD
Date de début de fonction 01/10/2020 Rémunération brute mensuelle maximum 2 600 ¤ brut / mois
Organisme Laboratoire d’Étude des Mécanismes Cognitifs, Université Lyon 2 Contact Hanna Chainay (Laboratoire EMC) hanna.chainay@univ-lyon2.fr et Gerard Bailly (GIPSA lab) gerard.bailly@grenoble-inp.fr
Financement   Fin 30/09/2022

 

Post-doctorant - Thérapies Digitales Assistées par l’Intelligence Artificielle

Imprimante


Cadre général :
La personne fera partie d’une équipe travaillant sur le projet THERADIA : Thérapies Digitales Assistées par l’Intelligence Artificielle.
Le projet THERADIA consiste à mettre au point un assistant thérapeutique virtuel empathique qui constitue le relais et l’interface entre le patient et le thérapeute mais aussi les aidants qui gravitent autour du patient. Par un usage massif de différentes technologies d’intelligence artificielle, cet assistant sera chargé d’adapter le traitement aux besoins du patient sous le contrôle du thérapeute et de s’assurer de sa bonne observance en interagissant avec les différents acteurs (thérapeute, patient, aidants), selon un mode conversationnel. Par rapport à un bot classique, l’objectif est de doter l’assistant d’une intelligence artificielle affective basée sur l’analyse des échanges verbaux et non verbaux (parole, prosodie et expressions du visage). L’assistant devra également être capable de synthétiser différents styles comportementaux pour interagir efficacement et de résumer le fil d’interactions avec le patient pour restituer au thérapeute ou aux aidants un résumé des échanges et progrès réalisés. Validé d’un point de vue médico-économique dans le contexte de THERADIA, ces technologies pourront trouver de nombreux autres débouchés pour assister des humains amenés à sous-traiter à une intelligence artificielle les dimensions affectives de leurs interactions.

 

Profil de la personne recherchée :
Nous cherchons une personne intéressée par des travaux théoriques et expérimentaux au sein d’une équipe interdisciplinaire (informatique, psychologie, traitement de la parole) et ayant une thèse en psychologie portant sur le traitement des émotions ou sur la prise en charge des troubles cognitifs. De préférence, nous cherchons une personne diplômée en orthophonie ou en neuropsychologie avec une expérience clinique auprès des populations présentant des troubles cognitifs (e.g., MCI, maladie d’Alzheimer). Compte tenu des activités liées à ce poste, nous cherchons une personne dont la langue maternelle est le français. Par ailleurs, il est essentiel qu’elle ait une bonne expérience en interviews cliniques et apprécie le contact avec des patients.


Le périmètre d’activité :
La personne, dont les activités principales se dérouleront au Laboratoire d’Études des Mécanismes Cognitifs de l’Université Lyon 2, va être amenée à collaborer avec plusieurs équipes impliquées dans le projet THERADIA, en particulier avec des chercheurs du GIPSA lab (Grenoble, Images, Parole, Signal Automatique), sur la conception d’un agent virtuel empathique, mais également avec les chercheurs du Laboratoire d’Informatique de Grenoble (LIG) et les collaborateurs de l’entreprise SBT HumanMatter(s) spécialisée dans la thérapie digitale. Elle travaillera également en étroite collaboration avec les doctorants et les ingénieurs de recherche impliqués dans le projet THERADIA.
 

Son cahier des charges comprendra les activités principales suivantes :


La participation à la construction des dialogues entre l’agent artificiel et son interlocuteur (e.g., patient Alzheimer) dans des situations de prise en charge cognitive (avant, pendant et après chaque séance d’entraînement cognitif).
La conduite effective des échanges entre l’agent et ses interlocuteurs (ex. personnes âgées saines, patients souffrants des troubles cognitifs). La personne recrutée jouera notamment le Magicien d’Oz lors de séances simulées afin de recueillir des corpus interactifs « vrais ». Ses productions vocales (verbales et prosodiques) ainsi que ses expressions faciales serviront de base dans l’élaboration de l’agent.
L’évaluation des prototypes de l’agent virtuel auprès des populations cibles.
Le suivi et l’exploitation des données d’évaluation.

 

Durée de contrat : 24 mois
 

Début de contrat : 1 octobre 2020
 

Salaire : en fonction de l’expérience (maximum 2 600 ¤ brut / mois)
 

Environnement :

La personne travaillera au Laboratoire d’Étude des Mécanismes Cognitifs, Université Lyon 2, situé à Bron (http://emc.univ-lyon2.fr) et facilement accessible de Lyon en transport en commun ou à vélo. Lyon est une grande ville à taille humaine, très dynamique qui offre une excellente qualité de vie (https://www.lyon.fr).


Candidature à envoyer à :
Hanna Chainay (Laboratoire EMC) hanna.chainay@univ-lyon2.fr et Gerard Bailly (GIPSA lab) gerard.bailly@grenoble-inp.fr
 

Pièces à fournir :


CV,

lettre de motivation,

lettres de recommandation,

diplôme,

rapport de la soutenance de thèse.

Imprimante

 

Contact


Site par ID-Alizés